Le roman de Raspoutine Vladimir Federovski Lectures de LilibaQui n'a jamais entendu le nom de Raspoutine ? A part bien sûr en s'étant dandiné sur la fameuse chanson des Boney M !

Il fut un des personnages russes le plus controversé, et l'est encore d'ailleurs.

Tantôt diable, tantôt saint, parfois séducteur invétéré des dames, d'autres fois ermite mystique, cet homme né au fond de la campagne de Sibérie en 1869 réussit à s'approcher des tsars et même à devenir le confident, et comme une sorte de mentor de la tsarine.

Mystérieux toujours, sans doute un peu fou, calculateur certainement, intelligent et volontaire, il a séduit autant que fait peur. Parti de son village pour se livrer à la méditation et à l'errance, il acquiert rapidement une réputation de saint homme et surtout de guérisseur, ce qui le rapprochera de la tsarine, persuadée que seul cet homme peut parvenir à sauver son fils d'une mort certaine. En réussissant à stopper les hémorragies du jeune tsar (on ne sait toujours pas comment), Raspoutine s'est rendu indispensable et a commencé à étendre son influence sur le couple impérial, puis à se mêler de politique.

Toutefois, les débauches auxquelles il continue à se livrer (tout en prônant le contraire !) commencent à lui attirer quelques ennemis et son assassinat est programmé en 1916, puisqu'il faut bien trouver un coupable à la débâcle générale.

Cependant, sa mort n'a calmé que temporairement les esprits, car l'homme entre dans la légende. Au soir du 29 décembre 1916, après avoir ingurgité une dose de poison qui aurait dû tuer un éléphant, il n'est toujours pas mort et son assassin, le jeune prince de 19 ans Felix Ioussoupov, va devoir lui tirer dessus à bout portant pour en finir...  Mais malgré plusieurs balles qui lui traversent le corps, Raspoutine respire encore et on pense que c'est toujours vivant qu'il a été jeté dans le fleuve, où il serait ensuite mort noyé. Son fantôme rôderait toujours dans les plaines et les villes de Russie...

Le titre porte le mot roman, mais cela n'en n'est de toute évidence pas un, plutôt un essai biographique. Ce n'est pas ce qui m'a dérangée ; si l'ouvrage de Vladimir Fédorovski est richement documenté, à l'aide de nombreuses archives et témoignages de l'époque, j'ai cependant été très déçue par ma lecture. J'ai trouvé l'ensemble très brouillon, la chronologie est plutôt fantaisiste et on fait souvent des allers-retours qui perdent un peu (beaucoup) le lecteur, on se perd dans des détails pas forcément intéressants et c'est surtout très mal écrit.

Dommage, parce que le personnage autant que le contexte historique sont passionnants : on assiste aux dernières années de la Russie des tsars, à son déclin inexorable, à l'inconscience des Romanov et à leur mysticisme (ce qui revient au même, me direz-vous), à l'arrivée des bolcheviks et à la montée des tensions qui ont mené à la première guerre mondiale...

Déception donc pour cet ouvrage, mais la vie de Raspoutine est passionnante et je me plongerai probablement un de ces jours dans une autre biographie sur cet homme extraordinaire.

Merci mon Papa, pour ce cadeau !

 

Rasputin Wikipédia Lectures de Liliba

 

 

There lived a certain man in Russia long ago

He was big and strong, in his eyes a flaming glow

Most people looked at him with terror and with fear

But to Moscow chicks he was such a lovely dear

He could preach the bible like a preacher

Full of ecstacy and fire

But he also was the kind of teacher

Women would desire

 

RA RA RASPUTIN

Lover of the Russian queen

There was a cat that really was gone

 

RA RA RASPUTIN

Russia's greatest love machine

It was a shame how he carried on

 

He ruled the Russian land and never mind the Czar

But the kasachok he danced really wunderbar

In all affairs of state he was the man to please

But he was real great when he had a girl to squeeze

For the queen he was no wheeler dealer

Though she'd heard the things he'd done

She believed he was a holy healer

Who would heal her son

 

RA RA RASPUTIN

Lover of the Russian queen

There was a cat that really was gone

 

RA RA RASPUTIN

Russia's greatest love machine

It was a shame how he carried on

 

(Spoken :)

But when his drinking and lusting and his hunger

for power became known to more and more people,

the demands to do something about this outrageous

man became louder and louder.

"This man's just got to go!" declared his enemies

But the ladies begged "Don't you try to do it, please"

No doubt this Rasputin had lots of hidden charms

Though he was a brute they just fell into his arms

Then one night some men of higher standing

Set a trap, they're not to blame

"Come to visit us" they kept demanding

And he really came

 

RA RA RASPUTIN

Lover of the Russian queen

They put some poison into his wine

 

RA RA RASPUTIN

Russia's greatest love machine

He drank it all and he said "I feel fine"

 

RA RA RASPUTIN

Lover of the Russian queen

They didn't quit, they wanted his head

 

RA RA RASPUTIN

Russia's greatest love machine

And so they shot him till he was dead

 

(Spoken :) Oh, those Russians…

 

 

Il y a longtemps, vivait un homme, en Russie.

Il était grand, et fort, avec dans les yeux, une lueur flamboyante.

La plupart des personnes, le considéraient, avec terreur, et crainte.

Mais, chez les filles de Moscou, il était très apprécié.

Il pouvait prêcher la Bible, comme un prédicateur,

plein d'extase, et d'ardeur.

Mais, il était aussi, le genre de professeur,

que les femmes désiraient.

 

RA RA RASPOUTINE

L'amant de la reine de Russie.

Il y avait un félin déchaîné.

 

RA RA RASPOUTINE

La plus grande bombe sexuelle de Russie.

C'était une honte ambulante.

 

Il régnait sur la Russie, et faisait fi du tsar.

Mais il dansait le kazachok à merveille.

Pour les affaires d'état, il était celui, à qui, il fallait plaire.

Mais, il savait parler aux filles.

Pour la reine, il était une affaire en or.

Malgré, qu'elle avait appris, les choses, qu'il faisait,

elle a cru, qu'il était, un saint guérisseur,

qui était susceptible, de guérir son fils.

 

(Parlé :)

Mais, lorsque ses beuveries, et ses parties de jambes-en-l'air, et son appétit

insatiable pour le pouvoir, furent de plus en plus connus du peuple,

le besoin de faire quelque chose, au sujet de ce scandaleux

personnage, se fit de plus en plus pressant..

"Cet homme doit disparaître" avaient déclaré ses ennemis.

Mais les femmes avaient supplié "Ne lui faites pas de mal, s'il vous plaît"

Pas de doutes, ce Raspoutine avait beaucoup de talents cachés.

Malgré, qu'il était une brute, elles lui tombaient dans les bras.

Alors, une nuit, quelques hommes de haut rang,

lui ont tendu un piège, ils ne sont pas à blâmer,

"Venez nous rendre visite" avaient-ils insisté,

Et il y est allé.

 

RA RA RASPOUTINE

L'amant de la reine de Russie.

Ils ont mis du poison dans son vin.

 

RA RA RASPOUTINE

La plus grande bombe sexuelle de Russie.

Il le but entièrement, et dit, "je me sens bien"

 

RA RA RASPOUTINE

L'amant de la reine de Russie.

Ils n'abandonnèrent pas, ils voulaient sa tête.

 

RA RA RASPOUTINE

La plus grande bombe sexuelle de Russie.

Et ils lui ont tiré dessus, jusqu'à ce qu'il soit mort.

 

(Parlé :)

Oh, ces Russes...

 

 

Challenge Petit Bac 2012Challenge Voisins-Voisines 2012

Ce roman a réçu le Grand Prix Palatine du roman historique 2012.