caissi_re_grand

 

 

.

Présentation de l’éditeur :
Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.

L'Auteur :
Anna Sam a vingt-huit ans, elle est titulaire d’une licence de lettres modernes et a travaillé plusieurs années dans la grande distribution.

.

.

Voici une lecture détente qui pourrait très bien figurer dans la fameuse Chick Litt de notre ami Calepin et ne déparerait pas des autres livres présentés dans ce style de littérature. Oups, je m'étais dit que je ne serai pas trop méchante, et je catalogue déjà... Pour tout vous avouer, je ne suis pas vraiment emballée par cette vague de livres légers qui ont tendance à me remémorer la fameuse Collection Arlequin de mon adolescence...

Ici, pas de prince charmant ni de jolie jeune fille effarouchée ayant besoin d'aide et d'amour, mais une jeune fille obligée de travailler en tant que caissière - pardon, hotesse de caisse ! - dans une grande surface, tout d'abord pour payer ses études, puis ensuite en attendant de trouver du travail (enfin, c'est le cas au début, mais si je ne m'abuse, elle reste tout de même plusieurs années à ce poste de caissière, alors qu'il semble qu'elle soit diplomée et qu'elle devrait tout de même trouver un emploi plus valorisant et intéressant, je n'ai pas très bien compris pourquoi elle continue ce job qui manifestement ne lui convient pas).

Si le début du livre est assez rigolo, car on s'y retrouve totalement et ce sont des aventures qu'on a pu vivre ou observer en faisant ses courses, les anecdotes et conversations autour du code barre ne suffisent pas à mon goût à remplir un ouvrage complet. Cela se lit vite, effectivement, et c'est un avantage, mais j'ai trouvé malgré tout peu d'intérêt à ce livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Les dialogues, s'ils semblent retracer assez fidèlement le quotidien de ce métier, ne sont pour autant pas vraiment passionnants et mon amusement au début de ma lecture a assez vite fait place à une certaine lassitude. On peut néanmoins attribuer à l'auteur un solide sens de l'humour et de la répartie et un style somme toute plutôt agréable et correct pour ce genre de littérature.

J'ai tout de même bien ri lorsque j'ai lu "tu vois, si tu ne travailles pas bien à l'école, tu finiras caissière comme la dame", leitmotiv que je répète très régulièrement à mes enfants quand ils me ramènent des bulletins scolaires vraiment mauvais, uniquement parce que ce sont des paresseux et qu'ils ne fichent rien à l'école ;-). Phrase que je leur serine parce que je me mords les doigts chaque jour de ne pas avoir fait des études quand j'avais l'âge de les faire, d'avoir perdu mon temps à faire la fête au lieu de travailler et de construire mon avenir, d'avoir eu tout au long de ma vie des boulots qui, même si certains étaient intéressants, ne reflétaient pas mes passions profondes et étaient alimentaires, alors que mes parents m'auraient permis de suivre la voie que je me serais choisie et se seraient saignés aux quatres veines pour que je puisse accéder à ce que je voulais... Et que me voilà maintenant à 40 ans passés, bilan de compétence passionnant terminé, à chercher enfin un job qui corresponde à mon caractère et mes envies... et que c'est dur !

Et je dois avouer également que je suis tout particulièrment aimable, affable, charmante et souriante à l'Intermarché du coin depuis cette lecture !

chick_litt_supportrice

 

Vous pouvez jeter un coup d'oeil sur le blog de l'auteur. Bel article de Martine sur Culturofil. J'ai vu récemment un billet chez l'une de vous, mes fidèles, mais je n'ai pas noté chez qui...

caissi_re_bd

 

 

 

A noter que le livre ou une partie vient de sortir en BD, peut-être plus rigolotte à lire qu'un roman classique.

 

 

 

AnnaSamBdExtrait