P1000945

 

Attention ! Chien méchant...

Découvrir son chéri dépecé par ses chiens dans son propre appartement, ça n’est pas la joie. Mais se rendre compte ensuite qu’on ne savait rien de cet homme et que tout ce qu’il a raconté n’est que mensonge, ça énerve. Même si Morgan est traumatisée, elle n’est pas du genre à se lamenter trop longtemps, d'autant plus qu'elle reste persuadée que ses chiens adorés (un berger des Pyrénées, et deux « adorables » pitbulls) n’ont pas pu déclencher une telle violence, sauf s’ils ont été attaqués. Les bestioles sont mises en examen pour être jugées, et la jeune femme va tenter de dénouer les fils de cette intrigue et de défendre ses toutous chéris en menant l’enquête avec l’aide d’un avocat spécialisé.

... punit le maître inconstant !

Vous pensez peut-être que ce thriller sera léger et sympathique, avec cette histoire très à l’américaine d’un avocat pour animaux, et le thème un peu rebattu de la personne proche dont on découvre qu’elle n’est pas celle que l’on croyait. Il l’est, mais il n’est pas que cela, car Ne mords pas la main qui te nourrit est aussi un thriller tout à fait haletant qui vous tiendra en haleine de bout en bout, et qui dose à merveille le suspense, l’humour, la psychologie et… l’immersion dans l’univers canin ! Certes, on pourrait trouver l’intrigue un rien saugrenue et improbable, et le personnage de Morgan parfois un peu léger pour une criminologue professionnelle, mais le roman est assez bien construit pour qu’on ne découvre pas le fin mot de l’histoire trop tôt. Une lecture que je recommande donc à tous ceux et celles qui aiment les chiens… ou se faire un peu peur !