P1010006

 

Un roman qui parle de moi !

Dès la parution de ce roman, j’avais noté de le lire. Parce que l’auteur est Stéphie, une « vieille » copine de blog avec ses Mille et une frasques qui m'ont souvent bien fait rire, parce que j’adore sa plume, son humour et son franc-parler, mais aussi parce qu’avec ce titre, je ne pouvais bien évidemment pas passer à côté : il parle de moi !!! Même si je suis moins jeune qu’Ivana et que je ne me suis pas fait larguer, je me suis retrouvée dans la même position de célibataire. Après 17 ans de bons et loyaux services avec la bague au doigt, j'ai moi aussi commencé à compter mes rides et mes kilos… Noooon, je rigole !!!! Ceux et celles qui me connaissent savent que même si je suis partie avec des valises assez lourdes (3 ados et 2 chats, et un job en freelance), c’est la joie au cœur que j’ai abordé cette nouvelle phase de ma vie.

Histoire légère sur sujets de fond

Bref, j’avais envie de me plonger dans les aventures d’Ivana, avec malgré tout une mini hésitation : il est toujours délicat de lire un roman pondu par une connaissance, au cas où on ne l’aimerait pas… (le roman, pas la connaissance !). La critique est alors bien plus difficile à écrire, pris que nous sommes entre l’envie de dire ce que nous pensons et celle de ne pas faire de peine. Pas de problème cette fois-ci, car je me suis régalée ! Le roman est certes léger, et c’est tout à fait ce à quoi on s’attend, mais aussi bien plus profond qu’il n’y parait au premier abord. Car sous couvert d’humour, Stéphanie Pèlerin aborde des sujets on ne peut plus sérieux sur le célibat, la place de la femme seule dans une société où la notion de couple prévaut, l’importance du paraître avec la tyrannie de la minceur, l’augmentation de la solitude extrême de nombreux citadins, sans oublier notre hyper-connectivité, notamment aux réseaux sociaux de rencontres.

Un coup de cœur donc, pour ce roman au ton juste et très réaliste qui ne tombe pas dans la caricature (je me suis vue sur « Be my boy » !), et qui distille le parfait mélange entre légèreté, auto-dérision, tendresse, piques légères, humour et réflexion sérieuse.

Et l’amour dans tout ça ? Il arrive… quand il arrive si on sourit à la vie !

20170319_162559