09 novembre 2012

La sérénade d'Ibrahim Santos - Yamen MANAI

  Chacun connait le fameux petit village gaulois qui résiste farouchement à l’envahisseur… Mais avez-vous déjà entendu parler de Santa Clara ? C’est un tout petit village perdu au fond d’un pays des Caraïbes, mais qui pourrait se situer dans bien d’autres contrées. À Santa Clara, il fait plutôt bon vivre. On y cultive le meilleur rhum qui soit grâce aux techniques ancestrales et aux prévisions chantées du musicien météorologue Ibrahim Santos. Et puis on y vit tranquille, si tranquille que la révolution n’a pas touché... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 septembre 2012

Une petite culotte - Valérie MAZEAU

    Même les Dames Pipi des toilettes de gare ont des sentiments, et des principes. C’est pourquoi Louisette aimerait bien retrouver la propriétaire (ou bien le propriétaire !) de cette jolie petite culotte en dentelle noire trouvée déchirée dans le toilette numéro 3. Que peut bien être l’histoire de cette culotte ? Et pourquoi est-elle déchirée alors qu’elle semble neuve ? Louisette se perd en conjectures tout en discutant avec Monsieur Henri, un vieil habitué des lieux, qui vient autant pour se... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 avril 2012

Nos cheveux blanchiront avec nos yeux - Thomas VINAU

Dans la première partie du roman, Walter quitte la femme qu’il aime et qui porte son enfant pour un long voyage, une sorte d’errance jusqu’au bout du pays, mais surtout au bout de lui-même. Arrivé au terme de son voyage, il découvrira l’essentiel et sera capable de rentrer. La deuxième partie nous parle de la vie quotidienne à la maison, avec la femme qu’il aime et l’enfant qui est arrivé. Plus qu’un roman, cet ouvrage est un instantané de sentiments, d’impressions, d’images, de pensées. Il est plus apparenté à de la poésie qu’à... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mars 2012

Le premier mardi, c'est permis, et c'est poésie !

Pas de lecture inavouable à vous proposer ce mois-ci, et j'en suis bien désolée... Mais je suis certaine que vous pourrez vous consoler en allant découvrir chez Stéphie les lectures des joyeux participants au Premier mardi du mois ! Par contre, la semaine dernière, alors qu'avec Emmyne nous prenions un thé chez Brize et faisions l'inventaire de sa bibliothèque bien fournie, Emmyne a ouvert un livre de haïkus et découvert ce petit poème, que je vous offre avec plaisir, parce que le mardi, c'est permis ! Couché sur le dos j'en... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,
02 décembre 2011

Tous nos petits morceaux - Emmanuelle URIEN

        Les petits morceaux, ce sont des bouts de miroir brisés qui continuent malgré leur séparation à discuter, à échanger leurs idées et leurs sentiments sur les hommes qui les entourent. Car dans le monde de Emmanuelle Urien, les miroirs ont une âme, et un cœur, et une mémoire. Ils sont dotés de parole dès qu’un rayon de soleil les caresse de sa lumière et retournent au sommeil si le ciel se voile. Reflets des hommes, ils sont témoins de leurs aventures et mésaventures, de leurs habitudes, de leurs... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2011

Au cours du marché - Fabienne RIVAYRAN

  Quatrième de couverture : Je vais au marché, tu vas au marché, il va au marché… Et sur l’étal du marchand, à côté des légumes, de la viande ou du poisson on trouve bon poids d’échanges, de contacts, de vivant, soigneusement emballés d’humanité. Au cours du marché, ce sont de brèves nouvelles qui passent d’un étal à l’autre, d’un état à l’autre. Au fil des allées, des femmes et des hommes trimballent leurs paniers chargés d’états d’âmes et de sentiments. Un militaire grognon, une sœur inquiète, un septuagénaire amoureux…... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 septembre 2011

L'ogre de Moscovie - Victor HUGO & Sacha POLIAKOVA

  Un album absolument magnifique qui met en images le poème de Victor Hugo, L'ogre et la fée. Les illustrations sont superbes, pleines de couleurs et de détails, c'est un vrai régal !           L'Ogre et la Fée Un brave ogre des bois, natif de Moscovie,Etait fort amoureux d'une fée, et l'envieQu'il avait d'épouser cette dame s'accrutAu point de rendre fou ce pauvre coeur tout brut ;L'ogre, un beau jour d'hiver, peigne sa peau velue,Se présente au palais de la fée, et salue, Et s'annonce à... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 septembre 2011

Place de Chine - Roland HéLIé

  Étrange petit livre que celui-ci ! Voici pèle-mêle des souvenirs auto-biographiques de l'auteur, jetés sur le papier pour se défendre contre l'oubli et le temps qui passe. Les sensations, les prénoms des femmes aimées ou de celles qu'on n'a pas su séduire, les livres qu'on a prêtés ou empruntés, les amis perdus de vue... l'énumération du premier chapitre est un délice ! S'ensuivent ensuite des portraits, fort bien brossés, le livret de famille de l'auteur, un mémento très amusant... Le style est fluide et précis, et le... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2011

Le mot

Braves gens, prenez garde aux choses que vous dites ! Tout peut sortir d'un mot qu'en passant vous perdîtes ; Tout, la haine et le deuil ! Et ne m'objectez pas que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas. Écoutez bien ceci : Tête-à-tête, en pantoufle, Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle, Vous dites à l'oreille du plus mystérieux De vos amis de cœur ou, si vous aimez mieux, Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire, Dans le fond d'une cave à trente pieds sous terre, Un mot désagréable à quelque individu. Ce... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
09 juin 2011

Chocolat amer - Laura ESQUIVEL

  Ce roman est un régal ! Il nous narre l'histoire de la vie de Tita, dernière née de la famille de la Garza, dans le Mexique du début du siècle, plongé en pleine révolution. Déjà, dans le ventre de sa mère, le bébé semblait différent de ses deux soeurs aînées : On raconte que Tita était tellement sensible que, dans le ventre de mon arrière-grand-mère, elle pleurait quand celle-ci hachait des oignons. Elle pleurait si fort que Nacha, la cuisinière à moitié sourde de la maison, n'avait pas à tendre l'oreille pour... [Lire la suite]