22 novembre 2013

Une bonne éducation - Sylvia TABET - Rentrée littéraire 2013

  Une bonne éducation, je peux me targuer d’en avoir reçu une. Des principes, un peu de religion, des traditions, et des tas de non-dits familiaux qui font comme des petits cailloux dans la poche, qu’on porte d’année en année et qui finissent par bien alourdir la marche… Ici, nous entrons dans la vie d’une famille bourgeoise juive, et notamment à travers les souvenirs d’une des filles, dans son enfance et celle de ses frères et sœurs. Une enfance comme tous leurs cousins ou amis, presque. Presque parce que leur mère n’est... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2013

Le jugement dernier – Stéphane HAUMANT

  Ça commence comme un thriller classique avec des bombes qui explosent un peu partout dans le monde : Brésil, Etats-Unis, Japon, Inde… Ces bombes sont identifiées comme étant celles du « jugement dernier » : des engins dernier-cri (ça tombe bien !) mis au point dans le plus grand secret et dont la portée et la force n’ont pas de commune mesure avec les bombes classiques. Les gouvernements paniquent, tentent de maintenir la chape du secret et du non-dit, tout le monde pense savoir et tout le monde... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 septembre 2013

Ratages et déceptions...

      Mr. Peanut - Adam ROSS ça n'est jamais bon signe quand je dois googleliser un titre pour me souvenir du contenu du roman... Pas de souvenir de celui-ci, ou bien très vague... J'avais été pas mal déçue, d'autant plus que c'est un pavé ! Voici le résumé copié chez Babelio : "David Pépin aime sa femme depuis 13 ans et n'imagine pas pouvoir vivre sans elle. Pourtant, lorsqu'elle disparaît, il paraît aussi suspect que désemparé aux 2 policiers chargés de l'enquête. Eux-mêmes ont des histoires conjugales... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,
29 août 2013

Le coeur par effraction - James MEEK - Rentrée littéraire 2013

  Trahir un membre de sa propre famille ? Jamais ! C’est ce que nous dirions tous, persuadés de ne jamais en arriver là, si quelqu’un nous posait la question… C’est aussi ce que pense Ritchie. Mais… Ritchie est une ex-rock star et il est devenu un producteur de télévision célèbre avec une émission mettant en scène des groupes de jeunes musiciens. Il est fier de son statut social, de sa femme, ex-chanteuse du groupe devenue femme au foyer, de ses enfants et de sa belle maison. Une réussite exemplaire. Sauf que... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juillet 2013

Dorian Gray, le portrait interdit - Oscar WILDE & Nicole Audrey SPECTOR

  Eh oui, nous sommes bien le premier mardi du mois et c'est en l'honneur de Stéphie qu'une bonne partie de la blogo lit des cochonneries... et y prend goût ! Je termine donc ma trilogie sexuelle commencée avec le délicieux Déshabille-moi de Mila Braam, et continué ensuite avec un grand classique revisité, Jane Eyrotica. Pas des oeuvres qui resteront dans les annales, mais l'occasion de s'amuser à rédiger des billets un peu moins sérieux qu'à l'ordinaire...     Déjà à sa parution, Le portrait... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 juin 2013

Les voleurs de Manhattan - Adam LANGER

  « En dehors de l'intrigue elle-même, ce que j'aimais le plus dans Un voleur à Manhattan, c'étaient les références littéraires érudites qu'y glissait Roth, le genre de détails qui pouvaient sembler affectés pour certains lecteurs, mais pas pour le fils d'un bibliothécaire. Tout au long du texte, Roth utilisait un argot littéraire : il appelait un manteau "un gogol", un sourire "un cheshire", un parapluie "un poppins". Pour un train, il parlait d'un "highsmith" car il en était souvent question dans les thrillers de... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juin 2013

Jane Eyrotica – Charlotte BRONTE & Karena ROSE

  Nous ne sommes pas le premier mardi du mois qui attire tant de monde chez Stéphie mais comme j'ai raté les deux ans de cette aventure rigolote, je me rattrappe tous les mardis de ce mois... La semaine dernière, le délicieux Déshabille-moi de Mila Braam, et aujourd'hui, Jane !   La mode est au sexy, à l’érotique et même… au porno. Cela a commencé par des voitures et des pubs diverses, à la télé et dans les magazines, et voilà que les livres aussi sont touchés ! Non pas les livres coquins ou pornos... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juin 2013

Journal d'un recommencement - Sophie DIVRY

  Ce roman (mais peut-on dire roman ? je ne sais pas du tout si ce récit est autobiographique ou pas) porte bien son titre. C’est un journal qui semaine après semaine détaille les messes auxquelles assiste la narratrice, et approfondit ses sentiments par rapport à la pratique de la religion. Et un recommencement, car elle a longtemps été athée avant de retrouver la foi. À 14 ans, la narratrice pourtant élevée dans la tradition catholique, ayant été au caté, refuse la religion et écrit même une lettre au prêtre de la... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2013

Leviathan, Le pouvoir - Lionel DAVOUST

  Parfois, je me dis que je suis stupide... Alors que ma PAL déborde littéralement de partout, que j'ai des piles urgentes qui m'attendent, d'autres piles poussiéreuses qui piaffent d'impatience que je les regarde enfin, et d'autres encore qui se désespèrent de sortir un jour du lot, je me fais parfois violence pour être une bonne fille et une « blogueuse sympa » et je lis en priorité un livre reçu en SP… au lieu de me précipiter sur le roman que j’ai vraiment envie de lire à ce moment-là… Eh bien, je vais vous... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mai 2013

L'écrivain de la famille - Grégoire DELACOURT

Ah, qui ne rêve pas d’être l’écrivain de la famille, celui ou celle vers qui on se tourne avec fierté, celui qui sait manier les mots, les phrases, qui écrit même de la poésie ! C’est à sept ans qu’Édouard écrit son premier poème et que toute la famille s’exclame et s’esbaudit, se pâme d’admiration devant ses rimes enfantines. Voici l’artiste de la famille ! Sauf que l’artiste connait quelque temps plus tard l’horreur de la page blanche, le vide de l’auteur. Il écrit toujours, mais court après l’admiration reçue dans sa... [Lire la suite]
Posté par liliba à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,