P1010032

 

Sujet très à la mode, surtout au moment du bac : les fautes, et en général, le niveau de nos jeunes (ou moins jeunes) en français. Orthographe et grammaire semblent malheureusement absentes des connaissances générales de bon nombre d’élèves, et je pense que ce n’est pas vous, amis professeurs lecteurs, qui me contredirez.

On remarque aussi cette baisse de niveau dans le monde professionnel. Et dans « Le Monde » où Muriel Gilbert officie en tant que correctrice. Elle raconte dans cet ouvrage toute sa carrière, et comment par des détours originaux elle est parvenue à ce poste qui pour moi est le top de son métier. Elle distille également ses trucs et astuces au milieu d’anecdotes, le tout avec humour et sans prendre un ton didactique qui aurait pu devenir vite pesant. Le livre est très sympathique à lire, passionnant pour tout amoureux des mots et de la langue française. J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur n'ait pas pris la grosse tête et même reste super modeste sur ses capacités et ses connaissances. Elle dit même qu’il ne faut pas être une bête en orthographe et grammaire pour être un bon correcteur, mais qu’il faut en revanche être plus curieux que les autres pour se poser des questions et aller chercher les réponses dans les livres adéquats. Encore faut-il détecter qu’il y a matière à se poser la question d’une faute éventuelle ! Car même en maîtrisant relativement bien la langue française avec un niveau correct, je me sens toute petite face à ses connaissances et capacités ! Et j’ai bien conscience qu’il me reste tout un tas de lacunes énormes que je ne pourrai sans doute jamais combler !

Un petit bémol cependant pour moi et deux amies à qui j’ai prêté ce livre : si l’auteur est très certainement une correctrice chevronnée, elle n’a pas un style qui casse des pattes à un canard. C’est bien écrit, mais sans plus, et je suis donc un peu restée sur ma faim d’amoureuse des mots qui en veut toujours plus, et des toujours plus beaux.

 

Envie de commander ce livre ?

 

Au bonheur des fautes. Confessions d'une dompteuse de mots - Muriel Gilbert

Les fautes, c'est grave ? Oui, mais ça se soigne et justement c'est le métier de Muriel Gilbert, corriger les fautes d'orthographe dans un grand journal. Après dix années passées un stylo rouge à la main, elle raconte avec drôlerie et érudition son quotidien de gardienne du temple de la langue f...

https://www.decitre.fr