Je suis la reine-Anna STAROBINETS-Liliba

 

00 coeur

0 liseuse yueyin

Vous aimez les histoires étranges, bizarres et un peu inquiétantes ? Les familles un peu fêlées, les personnages dérangeants, les endroits glauques ? Alors vous allez adorer ces histoires !

Il faut dire déjà qu’elles se passent en Russie. Un pays laminé par la pauvreté, le dénuement, une tristesse implacable, comme une chape de béton qui serait tombée sur le dos des gens et anéantirait tout doucement leur quotidien. Est-ce pour cela que tous les personnages des histoires de cet ouvrage sont vraiment dingues ? Ou bien est-ce là leur seule manière de s’évader ? L’histoire, ou plutôt les histoires ne le disent pas, mais il n’empêche qu’on suit leurs aventures avec plaisir, non sans réprimer quelques frissons de dégout… et que j’ai beaucoup aimé ça !

Entre un homme qui entame une relation fusionnelle avec les restes moisis de son frigo et un petit garçon qui se transforme de manière vraiment étrange, faisant chaque jour un peu plus peur à sa mère et sa sœur, un homme qui se réveille à côté d’une femme inconnue qui dit être sa femme ou cet autre homme dont le boulot est d’écrire des scénarii de vie pour les clients fortunés qui s’adressent à l’agence qui l’emploie, rien de commun, si ce n'est l'absurdité de la vie, le non-sens, mais dans une logique implacable qui fait que la fin s'impose d'elle-même. Pourtant, la chute des histoires est parfois un peu floue, on ne sait pas très bien où ça mène, mais ce doute participe à l’atmosphère, à l’angoisse qui rode, au questionnement. Et si… et si c’était vrai, possible… telle l’histoire de ce mort-vivant, vivant et mort à la fois… totalement surréaliste et drôle, pour un rire jaune.

Le style est direct, parfois un peu lapidaire, pas vraiment ce que j’adore lire, mais il colle parfaitement avec l’ambiance un peu surréaliste de ce monde qui mêle un aspect très terre à terre et tout à la fois une dimension qui touche à l’imaginaire, et même à la poésie. La folie rode sous les mots un peu secs, mais qui la rendent supportable.

Bref, c’est cruel, méchant, étonnant, absurde, grinçant, touchant également, et voilà une très belle découverte d’une plume qui mérite qu’on s’y attarde, tout comme la maison d’édition, Mirobole qui propose des œuvres originales, avec en plus des couvertures superbes !

0 Challenge PAL Orsec 20140 Challenge Petit bac 2014

0 Challenge Voisins Voisines 2014 0 challenge royal 2 Asphodèle 0 Défi 1er roman Daniel (2)