Le linguiste était presque parfait - David Carkeet Lectures de Liliba 

Il est un peu gênant, vous en conviendrez, de se faire traiter de trou du cul. Surtout devant une nouvelle assistante charmante dont on aimerait bien faire un quatre heures. Et plus encore quand on est un linguiste distingué qui attache tant d’importance à la langue… C’est pourtant ce qui arrive à Jeremy Cook à Wabash, l’institut d’étude du langage des nourrissons où il travaille, et il semble aussi que cette insulte marque le début de ses ennuis. Car on découvre que l’un de ses collègues vient d’être assassiné. Au bureau. Enfin, plus précisément, dans le bureau de Jérémy. Désagréable. Surtout qu’il était sur les lieux la veille au soir pour terminer un dossier, tout seul dans le bâtiment... Et qu’une autre personne va également disparaitre… lestée de sa machine à écrire pour faire un petit plongeon dans la rivière voisine.

Comme tous les linguistes qui travaillent dans cet institut se détestent plus ou moins, ou font semblant de s’apprécier ce qui n’est pas mieux, ou même font des expériences de « contre-amitié » comme feu le linguiste Arthur Stiff, les soupçons se portent sur Jérémy, un peu, mais aussi sur d’autres. Mais le commandant Leaf, une sorte de Columbo en plus revêche, ne s’en laisse pas conter par ces chercheurs dont il a du mal à comprendre les occupations et le but des recherches entreprises sur le langage des jeunes enfants accueillis à l’institut.

Jérémy, pour se disculper, n’a pas d’autre solution que de se mettre à enquêter discrètement et trouver le ou les coupables avant que les preuves ne s’amoncellent contre lui...

Ce roman, qui tire un peu du côté du polar, est vraiment original. Complètement farfelu. Je l’ai trouvé parfois très drôle, mais parfois aussi passablement rasoir. Ces chercheurs m’ont semblé bêtes, méchants et puérils, mesquins… bref tous plus antipathiques les uns que les autres, et seul le flic a eu grâce à mes yeux. J'ai pourtant bien aimé le dénouement grâce au"mboui" d’un enfant qui fera trouver le coupable…

Mais je dis « mboui »… pas convaincue…

 

Lu également par Nina, Cathulu, Clara, La cause littéraire, Blablablamia, Cachou, Hannibal, Papillon, Ys, Dasola et beaucoup ont aimé !

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 4