La lettre à Helga - Bergsveinn Birgisson Lectures de Liliba

 

0 Challenge Rentrée littéraire 2013

Comment ne pas avoir envie de se plonger dans une lettre d’amour ? Surtout une lettre dans laquelle souffle le vent libre d’Islande ? Une lettre qui retrace la vie entière ou presque de son auteur, qui jamais n’a pu oublier l’amour de sa vie ? C’est donc avec délectation que je me suis plongée dans ce roman pour découvrir la vie de la fameuse Helga et de Bjarni Gislason, l’auteur de la lettre. Il est à la fin de sa vie et s’adresse à son aimée en repartant dans le passé pour revivre leur rencontre, leur passion ardente, bien que très brève, leur séparation et leurs désaccords. Et ce faisant, il décrit aussi sa vie sur son bout d’ile sauvage, son petit coin de terre battue par les vents, dans sa pauvre ferme au milieu de ses moutons. Amour, devoir, lâcheté, choix, le sujet est intemporel et pourrait être traité tout autour de la planète…

L’écriture de ce roman est très belle, et les descriptions des paysages donnent envie de découvrir ce pays sauvage et rude (mais pas d’y vivre !). Le lecteur est vraiment transporté sur cette ile et ressent le climat, les odeurs, l’atmosphère presque comme s’il y était. L’auteur peint de même avec des mots qui sonnent vrai l’amour et ses vicissitudes, et surtout l’attachement à la terre, aux animaux, la force nécessaire au dur travail manuel, la résistance au froid, la vie tout simplement qui dans ce coin du monde est plus dure qu’ailleurs.

Voir cet homme tiraillé entre son amour de la terre et des bêtes, son attachement à sa ferme et à son travail et son amour de cette femme est très intéressant. Il analyse assez finement avec le recul les choix de sa vie et la blessure que ces choix ont laissés. Malgré son côté frustre, et ses mots ou ses actes parfois crus, il est un homme délicat dans ses pensées, et même très poète sans le savoir.

Sauf que. Voilà. L’Islande et moi, il semblerait qu’on ne soit pas très copains. Ça n’est pas la première fois que ça m’arrive et je me demande si c’est le climat, la terre aride ou une écriture particulière, qui est certes belle, mais ne m’émeut pas. J’ai trouvé ce roman assez intéressant, bien écrit, mais cela ne fut pas le coup de cœur escompté…

 

Merci malgré tout à ma charmante Philisine pour le prêt !

0 Challenge Voisins Voisines 2014 0 Challenge des iles Géraldine 0 challenge amoureux 2014

0 Challenge Petit bac 20140 Défi 1er roman Daniel (2)