Osez

 

0 Le premier mardi, c'est permis Stephie

Eh ben c'est pas gagné !!!!

 

 

Dresser mon mari ? Comment résister à un tel titre au bout de 17 ans de routine mariage ? Impossible ! Je me suis donc précipitée sur ce nouvel ouvrage de la collection La Musardine, que j'aime beaucoup pour sa fraîcheur, son anti langue de bois et aussi parce que j'y découvre souvent... euh... des tas de trucs qui rendent la vie plus belle ! (ne croyez pas non plus que je vais tout vous raconter, bande de petits coquins !).

Bref, dresser mon mari, un programme plutôt alléchant, vous en conviendrez avec moi, mesdemoiselles et mesdames ! Mais pas si évident que ça… Pour dresser votre cher et tendre, il vous faudra devenir une dominatrice… mais tout en douceur, alliant caresses et tendresses avec frustration et punitions pour qu’il vous supplie et soit à vos pieds… et se mette même à faire la vaisselle, passer l’aspirateur ou cirer vos chaussures en y prenant du plaisir !

Je n’ai pas encore testé tout ça, je vous tiendrai donc au courant… Il vous faut pourtant savoir qu’avant d’arriver au résultat de l’homme soumis heureux de vous servir, vous devrez mettre en avant vos charmes : jupe de cuir, bas, porte-jarretelles, et différents attirails sexy s’offrent à vous : testez, innovez, cherchez ce qui vous fait plaisir et ce qui le titillera. Il est évident qu’il n’aura pas forcément envie de vous sauter dessus si vous l’accueillez avec le cheveu gras, l’ongle rongé, non maquillée, en jogging avec vos Charentaises… Sans vous habiller forcément comme une tepu, vous pouvez vous mettre en valeur : jupe ou robe sexy, talons hauts (il parait qu’énormément d’hommes sont fétichistes de talons hauts : une bonne raison de vous offrir ces fameux Louboutin qui valent 2 mois de salaire !), un peu de maquillage, le cheveu brillant, les mains manucurées… bref, faites ressurgir la séductrice que vous cachez sous votre tablier de cuisine ou avez oubliée dans le sac de l’aspirateur !

Quelques petites combines de teasing lui mettront la pression pour qu’il rentre de sa journée de boulot chaud comme la braise, comme des messages affriolants ou très hot, des promesses, des images, des souvenirs à lui remettre en mémoire… Vous devrez toujours le maintenir dans un léger état de frustration pour qu’il reste avide (sans le lasser non plus, hein, sinon, vous allez juste devenir une emmerdeuse et il ira voir ailleurs…). Octavie Delvaux part du principe qu’un homme se dresse selon notre propre désir et qu’il doit se soumettre à notre plaisir, nos envies et en ressortira d’autant plus comblé (c’est moi qui la fait crier comme ça, whaou, suis-je donc un super coup !).

Ensuite, eh bien, c’est chacun selon son envie. Jeux érotiques, accessoires divers, séances de bondage (vous pouvez juste vous servir de votre carré Hermès, en plus ça fait chic !), et si ça vous tente, quelques touches de SM, mais bon, ça se prépare en douceur, car il risquerait de ne pas apprécier si le jeu n’est pas consenti de façon mutuelle. À vous de voir, de sentir, de tester, en adultes responsables et consentants, et surtout en vous respectant et en respectant l’autre. Car les jeux de l’amour ne doivent jamais être effectués sous la contrainte et si on parle parfois de SM, cela n’est tolérable que lorsque les deux partenaires sont partants (j’allais dire ouverts à la chose…).

Bref, une fois de plus, voici une lecture sympathique et détendante et comme souvent chez cet éditeur, qui ouvre tout un tas d’horizons jusqu’alors ignorés… Je pense qu’il y a un vrai travail de fond pour que mon homme se mette spontanément à passer la serpillère dans la cuisine (depuis que nous sommes mariés, ça n’a pas dû lui arriver bien souvent) et je veux bien croire qu’il arrivera un jour à le faire avec plaisir, mais j’ai malgré tout comme un léger doute…

Je vous quitte pour sortir mon fouet !

 

Osez... dresser votre mari est un des petits derniers de la Collection Osez de La Musardine, qui compte à ce jour 65 titres !!!

  

0 Challenge amoureux 2013-0010 Challenge Petit bac 2014