Le naufragé de la Baie de Somme Guillaume Lefebvre Lectures de Liliba

0 coeur0 coeur

 

Les lecteurs qui auront lu auparavant Les inconnus du Saint François seront ravis de retrouver Armand Verrotier mais il n’est pas forcément nécessaire de lire les deux romans dans l’ordre, puisque ce ne sont pas vraiment des suites, même s’ils reprennent les mêmes personnages.

Cette fois-ci, Armand est entraîné dans une histoire hallucinante qui dépasse de loin tout ce qu’il aurait pu imaginer. Il est d’ailleurs un pion qu’on malmène de droite et de gauche, manipulé par des hommes qu’il ne connait pas et dont il ignore les intérêts. Sa vie est en jeu et même ses proches sont menacés et il doit donc mener à toute vitesse sa propre enquête pour comprendre ce qu’il lui arrive et ensuite arriver à combattre ceux qui lui en veulent. Tout ça, il en est persuadé, pour un bout de tissu ramené du fond des eaux par un pêcheur, et qui après authentification, se révèle ne pas appartenir à la carcasse du Whitehorse coulée en 1902, mais à un bateau bien plus récent contenant 22 cadavres enfermés dans la timonerie…

Impossible de vous en raconter plus ! D’une part parce que je ferais du spoiler et ce serait dommage de vous priver du plaisir de lire ce roman, si riche en rebondissements. D’autre part, parce que l’intrigue est vraiment touffue et serrée, que tout s’imbrique à la fin de façon ultra logique, mais semble au départ n’avoir ni queue ni tête. Armand fonctionne avec son instinct, qui lui dicte d’aller vers telle ou telle piste, même si elle semble aléatoire, et l’on observe comment tout s’enchaîne au fur et à mesure, et se mélange. Je suis totalement admirative des auteurs de polars qui arrivent à construire des histoires vraiment crédibles, avec des ramifications dans tous les sens, où tout s’enclenche avec logique à la fin, et j’adorerais savoir comment ils travaillent, établissent le plan de leur roman, prévoient de distiller les indices au fur et à mesure… Ont-ils un logiciel dans la tête, ou bien des dizaines de fiches des personnages et des lieux, qu’ils recoupent, mélangent… Cela doit être absolument passionnant !

J’ai retrouvé avec plaisir l’écriture de l’auteur et sa peinture des personnages et des caractères, ainsi que le fameux Armand, très attachant. Et j’attends avec impatience de le retrouver dans une prochaine aventure ! Un tout petit mini bémol : les aventures d’Armand l’emmènent un peu partout en France et j’ai moins eu l’impression d’être « à la mer » : il me manque l’iode, les vagues et le varech !

Un roman paru dans la collection Polars en Nord de Ravet-Anceau. Merci à Agnès qui me l'a fait parvenir !

Challenge amoureux 2012  Challenge Petit Bac 2012  

Challenge Thrillers et Polars

Challenge Vivent nos régions Lystig