Le briseur d'âmes Sebastien Fitzek Lectures de Liliba

Les tueurs en séries ne sont plus ce qu’ils étaient ! En effet, à Berlin sévit un criminel plutôt original. Au lieu de tuer ses victimes, il les laisse dans un état comateux, une léthargie complète, anéanties : des légumes. On l’appelle « le briseur d’âmes » et il signe ses méfaits : chaque victime tient serré au creux de la main un petit papier portant une énigme.

A la même période, la clinique psychiatrique réputée de Tenfelsberg, dans les environs de Berlin, recueille Caspar, un homme amnésique. Son médecin, Sophia Dorn tente de lui faire recouvrer la mémoire et s’attache à ce patient perdu, désemparé de n’avoir aucun indice sur son identité, ni sur les raisons de sa présence dans les environs de la clinique la nuit où on la trouvé, après qu’il ait eu un accident de voiture.

Un soir de tempête, une ambulance perd le contrôle et son conducteur emmène donc le malade qu’il transportait dans la clinique toute proche. C’est ainsi, avec l’arrivée de Jonathan Bruck dans la clinique, qu’entre également La Peur… Le vent se déchaine ainsi que la neige, les communications sont impossibles, de même que sortir, puisque le dernier véhicule en état de marche est bizarrement en panne.

Directeur, membres du personnel de la clinique et malades sont donc enfermés dans le bâtiment, en attendant que se calment les intempéries…

Ce récit fait partie d’une expérience innovante qu’un professeur d’université propose à quelques uns de ses élèves. Contre monnaie sonnante et trébuchante (pas beaucoup, 200 euros !), ils s’engagent à lire un dossier médical, sans faire de pause ni sortir de la salle, et à dire ce qu’ils en pensent. Sauf que ce fameux dossier est rédigé comme un roman policier, et non dans le jargon médical habituel. Les deux seuls lecteurs qui ont accepté plongent donc dans l’univers glacé de cette clinique étrange, où règne la peur…

Car il semble que le Briseur d’âmes se soit introduit dans la clinique… Caspar sent qu’il n’est pas là par hasard et tente vainement de fouiller sa mémoire pour retrouver un passé qui sans doute l’éclairerait sur les évènement de cette nuit de terreur. Il va tout faire en tout cas pour tenter d’empêcher le briseur d’âme de nuire une fois de plus.

 

Vous voilà partis pour une lecture aussi délicieuse qu’angoissante (j’adore avoir peur !). L’auteur, découvert avec Thérapie, distille savamment les indices et le suspense et on étouffe littéralement, enfermés avec les protagonistes de l’histoire dans cette clinique de malheur. Les rebondissements sont nombreux et on suspecte une fois l’un une fois l’autre pour ne découvrir qu’à la toute fin qui est le Briseur d’âmes et pourquoi il est là. Bien sûr, il a disséminé des indices à chaque forfait, comme l’auteur au fil des pages, mais cela m’étonnerait que vous arriviez à dénouer les fils…

Un thriller psychologique qui fait froid dans le dos, totalement diabolique. Peur, folie, angoisse, manipulation, vengeance… Et des apparences trompeuses… Un brin compliqué cependant du fait des allers-retours dans le temps et des histoires imbriquées les unes dans les autres.

Impossible de ne pas penser à Shining et à Jack Nickolson devenu dingue et parcourant les couloirs avec sa tronçonneuse…

 

Un roman lu par Cynthia, Mango, Hannibal, Alex, Sandrine, Canel, Cassiopée...

 

Merci à Valérie Trahay de LP Conseils et aux Editions  l'Archipel  pour m'avoir offert ce livre !

Challenge Thriller CynthiaChallenge Petit Bac 2012Challenge Voisins-Voisines 2012