Le_jeu_de_l_ombre_Sire_C_dric_Lectures_de_Liliba 

 
Oserais-je dire que je n'avais jamais entendu parler de Sire Cédric avant d'avoir le livre en main ? Il semble (après recherches) pourtant bien connu et avoir un sacré nombre de fans... Je me suis donc plongée dans ce roman avec pas mal de curiosité et j'avoue avoir bien aimé, même si j'ai tout de même quelques critiques à apporter.
 
Malko Swann est un chanteur qui connaît un succès fou, notamment auprès des jeunes. Il vit pour la musique et en vit plutôt très bien. Les filles sont hystériques à son passage, les garçons l'admirent ou le jalousent, tout semble lui sourire et lui réussir, si ce n'est son caractère un peu bizarre, et son besoin irrépressible de fuir après chaque concert pour se retrouver seul, rouler le plus vite possible dans sa belle voiture de frimeur, frôler les limites et parfois la mort.
 
Après ce dernier concert, il agit comme à l'accoutumée et fonce sur les routes de campagne jusqu'à un village bizarre qu'il traverse en trombe et un pont sur lequel il perd le contrôle de sa voiture. Le pont du Diable porte bien son nom, puisque depuis son accident, Malko se sent bizarre, a l'impression d'être épié, suivi, et a peur. Et surtout, le pire pour ce musicien, il est devenu amusique, c'est-à-dire totalement incapable d'entendre la musique...
 
Parallèlement, la police retrouve le cadavre d'une jeune femme assassinée dont le corps brutalisé a été caché dans le lit d'une rivière. L'enquête mène droit au concert de Malko, le dernier endroit où la victime a été vue vivante.
 
On met un peu de temps avant de comprendre le lien entre les deux récits, qui est assez tordu pour qu'on ne puisse pas le deviner. On voudrait bien avoir le fin mot de l'histoire (des histoires), et même si ce Malko est un vrai sale type pas sympathique du tout, égocentrique, prétentieux et macho, on prend pitié pour lui quand lui arrivent tous ces évènements qui le terrorisent (et nous avec, jusqu'à un certain point). Dommage que la psychologie du bonhomme ne soit pas plus développée et qu'on ne sache pas pourquoi il est devenu tel qu'on le voit.
 
Le milieu du roman est à mon goût un peu tiré par les cheveux, dommage, car ça partait bien... Mais heureusement, la fin rattrape le tout et au final, le bilan de lecture fût pour moi plutôt positif. Bien sûr, on ne s'attend pas du tout à ce que ce type de roman soit réaliste, mais je l'ai trouvé par moments un peu incohérent, comme si l'auteur lui-même avait du mal à raccrocher les morceaux de son histoire. De plus, le genre du roman est trop indéfini. On oscille entre le polar (bien terre à terre) et le paranormal et du coup j'avoue ne plus trop avoir su comment décrypter le tout...
 
Bref, voici un roman sympathique, mais qui aurait mérité d'être un peu plus approfondi à mon goût.
 
 

 

Livre offert par Athomédia, que je remercie. Le site de l'éditeur : Le pré aux clercs et celui de l'auteur.

Lu également par Déliregirl, Sassenach, Neph, Mango, Choco, A propos de livres, Stephie, Pïmprenelle,

Une interview de l'auteur chez Ankya.

Challenge_Petit_Bac  Catégorie Corps humain + Jeu