Le_malentendu_Irene_Nemirowski_Lectures_de_Liliba

Yves Harteloup est enfin en vacances, près d'Hendaye, dans un endroit où il a passé son enfance. Il retrouve les odeurs, les sensations et les souvenirs des jours heureux sous le soleil du mois d'août. Il s'est installé à l'hôtel, même si le train de vie est bien trop onéreux pour son budget. Mais ce sont ses seules vacances de l'année, sa seule sortie même, et il veut en profiter au maximum. Il faut dire que cet homme issu de la grande bourgeoisie mais sans le sou, obligé de travailler comme employé de bureau pour subvenir à ses besoins, meurtri par la guerre, n'est guère d'un caractère joyeux et optimiste.

C'est sur la plage qu'il croise la belle Denise, une femme mariée accompagnée de sa petite fille, dont il tombe tout de suite amoureux. Délaissée par son homme d'affaires de mari, Denise finit par tomber elle aussi éperdument amoureuse d'Yves et les deux amants roucoulent sous le soleil du Sud-Ouest jusqu'à ce que revienne le mari. Celui-ci (aveugle ?) prend Yves d'amitié et l'invite à se revoir à Paris, car les vacances se terminent bientôt.

Mais le retour dans le train-train quotidien a raison de l'amour de Yves pour Denise. Il redevient le terne jeune homme qu'il était auparavant, sans ambition, sans désirs, un peu dépressif, en tout cas pas gai du tout, et de plus, fauché et ne pouvant pas assumer des dépenses inconsidérées lors des sorties et des folles soirées (nous sommes ne 1924). Denise souffre de cette mélancolie permanente et va bientôt sortir avec un autre homme.

On ne sait pas vraiment si le malentendu de cette histoire d'amour réside dans la différence de condition sociale des deux amoureux, ou dans leur caractère, sans doute les deux... Toujours est-il qu'à peine cet amour éclos, il avorte, par manque de communication et de dialogue... comme toujours, pourrait-on dire ! Chacun des deux amoureux campe sur sa position et ses idées sans vouloir expliquer à l'autre ce qu'il pense et pourquoi, et bien sûr, l'autre gamberge, se fait des films... et tout fout l'camp ! C'est l'histoire malheureuse de bien nombreux couples...

On peut noter aussi que les deux amants ne recherchent pas la même chose dans cette relation : "les émotions de l'amour, des plaisirs extraordinaires et des douleurs nouvelles, et des mots, des mots, des mots..." pour Denise, alors que lui est incapable de se lâcher, d'ouvrir son coeur...

Une situation classique, donc, mais qui prend toute sa valeur sous la plume de l'auteur, âgée de 23 ans seulement lorsqu'elle a écrit ce roman, et qui a su non seulement décrire de manière très précise et juste la naissance et la mort de cet amour, mais aussi l'ambiance caractéristique du Paris des années folles et l'état d'esprit de cette époque.

 

challenge_amoureux 

Et encore un amour qui finit... Mal ! Il va falloir que vous m'offriez (ou me prêtiez) des livres avec de belles histoires d'amour où ils vivent heureux et ont beaucoup d'enfants à la fin !

 

Lu par Gambadou, Mango, Livresse, Incoldblog nous livre des extraits...