La_maison_du_parc_Barbieux_Anne_Clerson_Lectures_de_LilibaIl est toujours très amusant de retrouver dans une lecture des lieux et une ambiance connus, et c'est pourquoi ce roman policier de la collection Polars en Nord figurait depuis longtemps sur ma PAL. Le parc Barbieux (situé sur la commune de Roubaix, en bordure de Croix) dont il est question est à 5 minutes à pied de chez moi et j'ai reconnu au cours de ma lecture bon nombres d'endroits que je fréquente régulièrement, et surtout cette atmosphère si particulière de mon Nord d'adoption, que j'aime tant. De même que son climat pourri... j'étais même ravie de voir que je ne suis pas la seule à m'en plaindre !
Estelle est une jeune femme dynamique, célibataire et co-fondatrice d'une agence web, qui élève seule son neveu et sa nièce depuis le décès de leur mère. Elle est aussi responsable que toute fofolle, très attachante, drôle (parfois à ses dépends) et surtout n'a peur de rien, ou pas grand chose. Et elle est également terriblement curieuse...
Quand elle aménage dans cette magnifique maison de maîtres à deux pas du parc, dans l'appartement du rez-de-chaussée, elle fait donc rapidement la connaissance de son voisin du dessus et entend parler de l'ancienne propriétaire de l'appartement qu'elle vient d'acquérir, et que l'on a retrouvée suicidée dans sa baignoire. Sans avoir connu la vieille femme, Estelle s'attache à elle et commence bien vite à se poser des questions, après avoir rencontré le plombier, réparateur de la chaudière qui tombe régulièrement en panne : est-il vraisemblable de s'allonger dans un bain froid pour mettre fin à ses jours ? Aidée de ses nouveaux voisins qui vite deviennent des amis, notre jeune aventurière, "jolie petite emmerdeuse", va se prendre au jeu et tenter par tous les moyens de découvrir ce qu'il s'est réellement passé.
Une intrigue bien sympathique, des personnages hauts en couleur (la description du flic "vieux beau" est hilarante) et un verbe très parlant, voilà un polar très réjouissant qui m'a fait passer un très bon moment. Cette Estelle pourrait devenir mon amie : spontanée, rigolote, vivant comme elle peut avec ses contradictions, ses complexes, mais malgré tout bien dans sa peau, et surtout disant tout haut ce qu'elle pense, sans chercher à se faire bien voir. J'ai souvent ri à ses réflexions personnelles ou ses commentaires sur les uns et les autres et les situations qu'elle vit. Elle n'a ni les yeux ni la langue dans la poche et on ne s'ennuie jamais dans cette histoire. J'ai d'ailleurs bien envie de continuer à faire un bout de chemin avec cette détective amateur bien charmante. Qui plus est, je voudrais bien savoir, qui de Azziz ou de Fabien, aura droit à son coeur et comment évolueront chacun des personnages qui gravitent autour d'elle.
Une réussite pour un premier roman !
 
Tout petit bémol sur certaines tournures de style, un peu étranges, notamment les inversions de la place du verbe dans certaines phrases, mais cela ne doit en rien vous empêcher de lire ce livre !
 

Un roman édité chez Ravet-Anceau, dans la collection Polars en Nord.

 

 

Pour vous promener au parc Barbieux en hiver, allez donc par là !

P1090778

 Challenge_Petit_BacCatégorie Géographie