mortdunparfaitbilingue

 

 Me voilà devant ma feuille blanche (mon écran blanc) et je planche... Comment vous parler de ce roman ? Difficile en effet d'en raconter l'histoire, car c'est un roman foisonnant, où tout part un peu dans tous les sens, où les personnages vont et viennent et parfois disparaissent, où tout va vite. On se croirait dans un film. Manque la musique, une musique forte, rapide, puissante et nous voilà presque chez Kusturica ou dans un film de guerre...

Car oui, c'est la guerre, et tous les coups sont permis, bien sûr. La violence est omniprésente, mais surtout cette frénésie de vie qui ressurgit dans des temps troublés. J'ai eu l'impression de tourner les pages d'un kaléidoscope, où bétise, hystérie, folie et utopie se frôlent, se croisent et parfois se rejoignent !

Et pourtant j'ai beaucoup aimé ce livre. Malgré quelques lourdeurs de style (mais peut-être est-ce juste parce que le narrateur, lui, ne sait pas bien s'exprimer ?), une ou deux longueurs, je l'ai dévoré, bien que ce genre d'histoire ne soit pas en général ce que je recherche.

Une belle découverte au final pour un roman vraiment original et je ne manquerai pas de jeter un oeil sur les prochains romans de l'auteur. Par contre, je n'ai toujours pas compris le titre...

 

  

Lu par Cynthia, et par Cécile .

Le blog de l'auteur. Un roman lu dans le cadre du Prix Quoi de neuf.

prix_qd9

voisins voisinesBelgique