La_septi_me_vague_daniel_glattauer_les_lectures_de_liliba"REP :

     ATTENTION, ADRESSE MAIL MODIFIEE, LE DESTINATAIRE NE PEUT PLUS REGARDER CETTE BOITE. LES NOUVEAUX MESSAGES SERONT AUTOMATIQUEMENT EFFACES. LE MANAGER DU SYSTEME EST A VOTRE DISPOSITION POUR PLUS D'INFORMATIONS."


Nous retrouvons Emmi et Léo quelques neuf mois après les dernières péripéties de leur aventure épistolaire, dans le roman Quand souffle le vent du nord dont je vous ai parlé hier.

L'auteur reprend exactement la même construction des échanges de mails entre les deux protagonistes, sans autre texte que leurs écrits. Un nouveau personnage intervient cependant puisque nous découvrons dans la vie de Léo une "Pam" ramenée de Boston...

Je me réjouissais de me replonger dans cette histoire sympathique, débordant d'humour et de bonne humeur, mais j'ai été cette fois-ci très déçue. Ce qui a marché la première fois et m'avait beaucoup plu m'a semblé redondant et j'ai trouvé fatiguant cette suite de mails sans date et sans indication d'expéditeur (il faut parfois chercher à comprendre qui écrit). J'ai trouvé Emmi vraiment soûlante, têtue comme elle l'a toujours été, oui, mais là elle m'a exaspérée, et Léo à contrario très faible, mollasson, ne sachant pas dire précisément ce qu'il veut ou ne veut pas, se laissant manipuler, blackbouler...

NE PAS LIRE LA SUITE SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 1 NI LE TOME 2 !

Bref les deux se tournent autour et désirent reprendre (enfin, surtout Emmi, parce que lui semble aller plutôt bien) le cours de leur relation épistolaire après ces longs mois de silence et surtout, enfin, enfin, se rencontrer ! Emmi harcèle quasiment Léo qui recraque rapidement pour cette femme que je trouvais attachante et que j'ai vu ici comme une manipulatrice chiante ! Et bien sûr, ils vont se rencontrer, une fois, et puis une autre, et une encore... Et vont s'aimer comme c'est prévu dans tout joli conte de fées ! Sauf que la fin est d'un gnangnan à toute épreuve ("ça va mon amour, et toi mon amour, oh oui ma chérie...") et que je me suis dis "tout ça pour ça ?"... C'était si amusant de pouvoir s'imaginer soi-même la fin la première fois...

Il y a cependant de très jolis passages, notamment quand Léo écrit sous l'emprise de l'alcool ou des moments amusants tels que la logique totalement déjantée de Emmi qui cherche à convaincre, mais j'ai trouvé que l'ensemble faisait trop redite.

Bref, une lecture rapide qui cette fois-ci ne m'a pas amusée ni vraiment détendue. La fin est trop courue d'avance, les deux personnages sont devenus beaucoup moins sympathiques et le procédé pesant... dommage !

 "Pourquoi est-ce que je t'écris ? Parce que j'en ai envie. Et parce que je ne veux pas attendre en silence la septième vague. Oui, ici on raconte l'histoire de l'implacable septième vague. Les six premières sont prévisibles et équilibrées. Elles se suivent, se forment l'une sur l'autre, n'amènent aucune surprise. Mais attention à la septième vague ! Elle est imprévisible."

Un grand merci cependant à Stephie qui a fait voyager son livre vers moi à une vitesse stupéfiante ! Un roman déjà lu par bon nombre des fans du premier livre :  Dasola, Karine (qui restera toujours une grande romantique et est "retombée en amour" avec Léo), Leiloona, Noukette, Cynthia, Sandrine, Antigone, Tamara, Pimprenelle, Clara, Lili, Fashion, Cathulu, keisha, Lael, Violaine, Syl, Cuné, Bladelor, Lasardine...