coeur coeur

La_chair_de_la_salamandre_jean_louis_marteil_les_lectures_de_Liliba 

Présentation de l'éditeur :

Roman noir, polar médiéval, ce livre est une immersion dans l'univers de la banque, du commerce et de l'usure pratiqués entre autres par les puissants banquiers cahorsins au XIII° siècle. C'est aussi une descente vertigineuse au cœur d'une famille dans laquelle chacun - et peut-être surtout chacune - a quelque chose à cacher, où la révélation de secrets jusque-là profondément enfouis pourrait bien provoquer la pire des catastrophes. Mais si La chair de la Salamandreest un roman noir, au dénouement aussi surprenant que sordide, c'est également un récit toujours drôle, riche d'ironie et d'humour (noir évidemment), qui nous fait parcourir les rues de cités opulentes et dangereuses et nous emporte au long des rivières redoutables qui menaient les gabarres, souvent chargées de vin, vers Bordeaux et l'Atlantique.

Quand, au mois de mai 1221, s'écroule un échafaudage (deux morts, dont une poule imprudente), les habitants de Cahors ont vite fait d'écouter la rumeur qui coure et d'y croire : ce serait le vent qui aurait tué... A la mort d'un architecte, noyé, l'eau elle aussi aurait sévi... Et ainsi des quatres éléments, la terre et le feu seront bientôt également accusés de morts pour le moins étranges, dont la mise en scène intrigue et fait trembler... Il faut dire que les haines et les rancoeurs sont multiples entre les habitants de cette petite ville, et que chacun veut tirer son épingle du jeu et faire son profit sur le dos des autres... Autant de mobiles de faire disparaître des concurrents en affaires ou en amour...

Mais un cinquième élément semble guider tous les autres... Intervention du surnaturel ou main humaine qui frappe pour se venger ? Vous n'en saurez rien, sauf à lire ce roman jusqu'au bout, ce que je vous recommande grandement. L'écriture est truculente, on se régale de l'humour de l'auteur, des dialogues totalement loufoques et hilarants, on rit énormément et les descriptions des caractères des personnages sont aussi passionnantes et bien brossées que la ville ou l'ambiance de l'époque.

Un roman riche, une intrigue touffue mais diablement ficelée, un style flamboyant, un vrai bonheur de lecture !

Elle était d'une laideur biblique, puisque la rumeur la prétendait capable, par sa seule apparition, de faire fuir les taupes, engeance pourtant réputée pour sa mauvaise vue ; elle semblait aussi idéalement stupide, et il se contait qu'elle n'avait pas qu'à parler pour donner aussitôt à son interlocuteur le sentiment qu'il se trouvait au milieu d'un troupeau d'oies trépanées ; il se disait aussi que d'un simple regard elle permettait au dernier des abrutis de se croire supérieurement intelligent... certes par comparaison.

Challenge_Petit_BacCatégories Animal + Corps Humain

 

Prêt de Lili Galipette, dont le billet m'avait vraiment tentée. Un roman dégusté également par Keisha, Dédale de Biblioblog et  L'oiseaulyre.