coeurcoeur

Lettre_d_une_inconnuePrésentation de l'éditeur

Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l'ombre, n'attendant rien en retour que de pouvoir le confesser. Une blessure vive, la perte d'un enfant, symbole de cet amour que le temps n'a su effacer ni entamer. Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie. La voix d'une femme qui se meurt doucement, sans s'apitoyer sur elle-même, tout entière tournée vers celui qu'elle admire plus que tout. Avec Lettre d'une inconnue Stefan Zweig pousse plus loin encore l'analyse du sentiment amoureux et de ses ravages, en nous offrant un cri déchirant d'une profonde humanité. Ici nulle confusion des sentiments : la passion est absolue, sans concession, si pure qu'elle touche au sublime.

 

Bien sûr, quand on ouvre une oeuvre de Zweig, on sait d'avance que ce sera beau, bien écrit, fluide... Et je sais d'avance que je vais aimer...

Mais c'est là un gros coup de coeur ! Cet amour qui semble impossible de nos jours (tant de désintéressement, d'abnégation, ne me paraissent plus possibles dans notre monde matérialiste et intéressé...) est aussi superbe qu'il est vain et désespérant. Moi qui n'aime pas les femmes qui attendent, j'ai été servie ! Mais les sentiments décrits par Zweig sont si justes, si bien analysés et exposés qu'on se laisse bercer par cet amour mort avant que d'avoir vécu... Pas grand chose à en dire de plus, c'est juste beau.

Un pur moment de bonheur !

Lu par Bellesahi, Enna, Malice, Sourifleur, Leiloona, Géraldine, Caro[line]... D'autres lecteurs répertoriés chez Bob.

 

voisins_voisines

Autriche

Challenge_n_crophile

Auteur suicidé

prix_qd9_2010

Sélection du Prix Littéraire Quoi2neuf