sang

Quatrième de couverture :

Dans un hameau du centre de la France, au début des années 1930, un vieil homme se souvient. Après avoir beaucoup voyagé dans sa jeunesse, Silvio se tient à l'écart, observant la comédie humaine des campagnes, le cours tranquille des vies paysannes brusquement secoué par la mort et les passions amoureuses.
Devant lui, François et Hélène Érard racontent leur première et fugitive rencontre, le mariage d'Hélène avec un vieux et riche propriétaire, son veuvage, son attente, leurs retrouvailles. Lorsque leur fille Colette épouse Jean Dorin, la voie d'un bonheur tranquille semble tracée. Mais quelques mois plus tard, c'est le drame. La noyade de Jean vient détruire la fausse quiétude de ce milieu provincial. L'un après l'autre, les lourds secrets qui unissent malgré eux les protagonistes de cette intrigue vont resurgir dans le récit de Silvio, jusqu'à une ultime et troublante révélation...
Situé dans le village même où Irène NémirovskyNémirovsky écrira Suite française, mais entrepris dès 1937, ce drame familial conduit comme une enquête policière raconte la tempête des pulsions dans le vase clos d'une société trop lisse. Complet et totalement inédit, ce nouveau roman d'Irène NémirovskyNémirovsky refait surface près de soixante-dix ans après sa composition.

.

Curieusement, alors qu'Irène Nemirovsky est une auteur que j'ai déjà lue plusieurs fois et vraiment adorée (Une suite française, Le bal, Le vin de solitude), j'ai peu accroché à cette nouvelle lecture. Certes, le style est toujours aussi superbe, fluide, littéraire sans être lourd, agréable à lire, mais je suis moins entrée dans l'histoire et dans les âmes des personnages que d'habitude. Cela est peut-être du au fait que j'ai lu ce roman cet été au bord de la piscine et que ce n'était pas le lieu ni surtout l'ambiance idéale... Il faut que je me cantonne l'été à des lectures légères et faciles, et non à des histoires tristes ou glauques...

C'est peut-être aussi parce que le thème général, l'adultère et ses conséquences, est devenu un thème si banal de nos jours que nous sommes moins choqués, pris à partie, même si les conséquences de cet adultère en particulier s'avèrent catastrophiques. La chaleur du sang, de nos jours, n'est plus honteusement cachée, mais bien plus au grand jour. Les couples vont et viennent, se font et se défont, l'adultère n'est plus une faute si on divorce et je pense que nous n'avons plus cette maîtrise de nous-même, ce poids de la société, de la morale qui faisaient qu'autrefois le mensonge, la tromperie pesaient bien plus lourd que maintenant, et que les gens, du fait, arrivaient presque à "oublier" leurs erreurs, ou tout du moins à les occulter pour laisser croire à leur pureté... On écoute de nos jours autant son coeur que sa raison, et les frustrations sont moins grandes, puisque tout de suite compensée...

Argantel avait  beaucoup aimé, Jules également, qui souligne "un talent de raconteuse indéniable, des mots choisis et un style impeccable"  tandis qu'Amanda est restée "perplexe", qu'Alwenn a eu un coup de coeur.

 

challenge_abc_2009_logo free_challenge objectif_PAL