Mère et fille, tant d'amour et de non-dits...

 

kuipersClaire et sa mère vivent ensemble, mais elles ne font que se croiser et communiquent par post-it interposés, collés sur la porte du frigo. Les études, les amis, petits amis, sorties et baby sitting de l'une, le travail de médecin accoucheur de l'autre ne leur permettent pas souvent de prendre le temps d'être ensemble et de se parler.

Leur quotidien défile ainsi, au fil des petits billets échangés, parfois laconiques, parfois drôles, attentionnés, parfois fâchés, mais on sent le lien d'amour très fort entre cette mère et sa fille, qui arrivent à maintenir une complicité entre elles malgré le quotidien qui les sépare. Listes de courses, admonestations pour ranger sa chambre, réclamation de l'argent de poche, lassitude ou énervements,  les thèmes abordés sont simples, ceux de la vie quotidienne, mais évoluent au fil du temps, quand la maman annonce (avoue) qu'elle est allée voir un médecin, qu'elle a une petite grosseur, qu'il faut revoir un autre médecin... Tout en retenue et en pudeur, les deux femmes, sans se parler vraiment, dévoilent l'amour qu'elles se portent, et le besoin qu'elles ont l'une de l'autre.

 

J'ai beaucoup aimé ce petit livre qui se lit très rapidement. Un peu déstabilisant au tout début (certaines notes ne font que quelques mots ou phrases), on rentre très vite dans la relation mère-fille et je me suis attachée aux deux, souriant de leurs mots, et retrouvant beaucoup de la tendresse qui me lie à ma maman, que par bonheur j'ai la chance d'avoir encore.

J'ai cependant été troublée par ces relations "post-it" : notre vie moderne, dans laquelle nous courrons tous, est-elle donc si trépidante qu'il faut s'écrire des mots pour se parler ? J'espère ne pas en arriver là avec mes enfants, mais j'espère aussi que nous pourrons créer ce lien très fort d'amour, de respect et de connivence que l'on sent tout au long du roman. Ca finit mal, et ça finit bien, je ne vous en dirai pas plus, sauf que j'ai pleuré, pleuré à la fin...

Lu par Florinette, Clarabel, Martine, Hélène, Marie, Lily  (avec laquelle je suis d'accord pour ce qui concerne le titre, plus sympa en anglais Life on the refrigerator door)... et sûrement beaucoup d'autres, mais que je n'ai pas noté !