41R0QRG73jL__SL500_AA240_

Résumé du livre

 

 

Trois mètres de toile en lin manquent à la tapisserie de Bayeux, décrivant les derniers rebondissements de la chevauchée de Guillaume le Bâtard, conquérant de l'Angleterre. Quand ont-ils disparu ? Que représentaient-ils ? Les historiens l'ignorent. Une jeune conservatrice du Patrimoine, Pénélope Breuil, ronge son frein dans son poste, au musée de la Tapisserie, à Bayeux. La directrice du musée, dont elle est l'adjointe, est victime d'un attentat. Des fragments de tapisserie réapparaissent à Drouot. Pénélope est convoquée par le patron du Louvre qui lui confie une mission discrète. Cette semaine-là, Diana, princesse de Galles, et Dodo al-Fayed disparaissent sous le tunnel du pont de l'Alma. Devant Pénélope éberluée, se déroule l'histoire secrète de la tapisserie. Un mystère qui débute en 1066 et se prolonge jusqu'à ces jours tragiques de 1997. Pourquoi Dominique Vivant Denon avait-il fait venir à Paris, sous Napoléon, celle qu'on appelait la 'Tapisserie de la reine Mathilde' ? Le duc de Windsor avait-il emporté avec lui les fragments qui manquent ? Plus troublant encore : que signifie l'ordre donné au général von Choltitz de faire exfiltrer la tapisserie de toute urgence vers Berlin, en août 1944 ? La solution se trouve peut-être dans une île anglo-normande où le dernier Lord Contevil, excentrique qui se prétend descendant du demi-frère de Guillaume de Normandie, a attiré Pénélope pour lui faire expertiser les trois morceaux de tissu qu'il garde comme des reliques.

 

 

 

Intrigue à l'anglaise a été récompensé en 2008 par le prix Arsène Lupin.

 

J'ai commencé ce livre l'eau à la bouche, mais... n'ai pas pu dépasser une cinquantaine de pages... Quel domage, car le fond de l'histoire, la disparition de la tapisserie, devenue l'enjeu d'un polar moderne, me tentait vraiment. Je n'ai malheureusement pas accroché au style de l'auteur, trop foisonnant, un peu fouilli, bref, qui m'a vite fatiguée... Du peu que j'ai lu, je n'ai pas vraiment compris ce que Diana venait faire dans l'histoire (mais je me suis arrêtée à peu près à ce moment), j'avais plus l'impression de lire la presse people qu'un roman...

Abandon, donc... je ne suis pas très fière de moi dans ces cas là !

 

Ceci dit, mes amies de mon club de lecture l'ont lu, et même si elles émettent également quelques réserves quand au style de l'auteur (journaliste, le ton est donc très alerte, et très informatif), elles ont terminé ce roman et ont beaucoup apprécié l'intrigue.

 

intrigue___l_anglaise