30 avril 2008

... Y'a pas de titre...

  Te sentir près de moi, ne serait-ce qu'en pensée,   A chaque instant du jour plus présent dans mon cœur   Comme un éclair de joie, un cadeau du bonheur ;   Et puis rêver de toi une fois la nuit tombée.       Te donner ma confiance, t'aimer avec gaieté   Te couvrir de baisers, de tendresse, de douceur   Me livrer toute entière, t'offrir mes pudeurs   Et par tes mains puissantes me laisser caresser.       T'entendre parler et rire, sentir ta... [Lire la suite]
Posté par liliba à 21:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

29 avril 2008

Millenium 2 La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette - Stieg LARSSON

  Du feu de Dieu !  (même si Dieu n'a pas grand chose à y voir !) Nous retrouvons nos héros du premier tome : au début du livre, Lisbeth se prélasse sous les cocotiers tandis que Mikael se prépare à lancer chez Millénium un numéro spécial sur le commerce du sexe, basé sur une enquête faite par un journaliste d'investigation et sa compagne qui prépare une thèse sur la place de la femme dans la société et plus particulièrement dans ce milieu. On ne comprend tout d'abord pas bien le début, qui parle, où et pourquoi, ni... [Lire la suite]
Posté par liliba à 22:27 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 avril 2008

Tais-toi quand je parle !

    Cette phrase, elle l'avait lancée sans réfléchir, vite et fort, et les mots malgré le temps écoulé résonnaient dans sa tête, tambourinaient dans ses oreilles, la frappaient droit au cœur et lui faisaient mal, toujours mal, de plus en plus mal. Cette phrase, elle l'entendait encore, elle se revoyait la dire : à chaque instant de sa vie, elle en avait l'écho, et elle s'en voulait, elle s'en voulait d'avoir parlé trop vite, elle s'en voulait parce que tout était de sa faute, à elle, elle s'en voulait parce que, sa vie... [Lire la suite]
Posté par liliba à 22:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2008

Epouvantail

    L’autre jour, alors que je rentrais au bercail   J’ai croisé Monsieur Lapaille   Qui sortait de la futaille.   On croit parfois qu’il déraille,   On le traite d’épouvantail,   Même, on lui ferme son portail...   Pourtant, les oiseaux qui piaillent   Savent que ce n’est pas une canaille !   Bon, tu sais la nouvelle que tout le monde braille ?   Tu veux des détails ?   Il m’a parlé... non, pas de semailles...   Ni, rassures-toi, de... [Lire la suite]
Posté par liliba à 16:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2008

Dis moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es !

Voici un petit récapitulatif des livres lus en 2006, 2007 et début 2008, pour lesquels j'ai juste repris mes notes, mais que je ne détaillerai pas, car sinon je n'ai plus le temps de lire ceux qui attendent déjà sur mon étagère ! Les commentaires sont succins, et n'engagent que moi. Je suis bien consciente que même si je déclare un livre ou un auteur NUL, je ne crois pas être capable, moi, d'écrire un roman et de le voir publier... J'ai classé les livres par ordre... [Lire la suite]
Posté par liliba à 18:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2008

Le lavabo

    Lentement. Indéfiniment. Inexorablement. L'une après l'autre, à un rythme régulier.       Bêtement. Sournoisement. Méchamment. Une goutte, puis une autre, et une autre encore s'écrase au fond du lavabo.       La chambre est blanche, triste, petite, nue. Elle est allongée sur son lit, elle ne fait rien, elle attend.       Elle écoute.       Elle écoute le bruit de l'eau, elle entend le bruit de l'eau que laisse s'enfuir le robinet mal réglé,... [Lire la suite]
Posté par liliba à 21:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2008

D'où qu'il(s) / elle(s) vienne(nt)

    D'un coup sec, j'ouvre la porte et pénètre dans ce lieu clos, étouffant. Moiteur, mélange d'odeurs, méfiance, défiance, peur diffuse, ambiance confuse, regards fondus de ces gens réunis qui vont faire un bout de chemin ensemble, sans s'être choisis, sans s'aimer ; instants de vies rassemblées, cohabitation sans espoir de communication, huis clos obligatoire, tragique, ou indifférent, comique, ou surprenant.   Métro. Heure de pointe. Je me faufile entre les corps, je m'installe dans ce décor sans âme, en bout de... [Lire la suite]
Posté par liliba à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2008

Les âmes grises - Philippe CLAUDEL

  Monsieur Claudel ne voit pas la vie en rose     Au cours de l'hiver 1917, alors que derrière la colline la guerre fait rage, une fillette de 10 ans est retrouvée morte, assassinée sur le bord d’un petit cours d’eau, aux abords du village de V. dans le Nord de la France. Cet évènement a marqué le village, ainsi que peu de temps auparavant la mort de la jeune et jolie institutrice, pleine de vie et aimée de tous, Lysia. Des années plus tard, à la fin de sa vie, un vieil homme, dont on ne comprend le rôle dans... [Lire la suite]
Posté par liliba à 22:52 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 avril 2008

Le livre de Joe - Jonathan TROPPER

  Quand écrire devient dangereux... Joe Goffman est devenu célèbre à la parution de son premier roman "Bush Falls", dans lequel il évoque sa  jeunesse dans la ville du même nom : sa famille avec laquelle les relations étaient tendues, ses amis, dont il dévoile les secrets, les habitudes et turpitudes des uns et des autres, croqués avec toute la hargne et le mal-être accumulés dans cette petite ville de province étriquée et très conservatrice où il s'est senti étouffer. Le roman adapté à l'écran a eu un succès... [Lire la suite]
Posté par liliba à 21:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 avril 2008

Flute

          Connaissez-vous l'histoire   Qu'on raconte sur la Butte ?   Venez donc vous asseoir,   Ca n'prendra qu'une minute   Pour tout vous raconter.   Il y a une pute   Qui est très renommée ;   Elle vit dans une cahute   Et vend à peu de frais   A tous les hommes en rut   Et son corps, et son âme.   Une seule chose la rebute   Et de là vient le drame :   Elle refuse les turluttes !   Elle... [Lire la suite]
Posté par liliba à 22:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :